Retour Toute l'actualité

Le changement climatique est « déjà bien présent en Europe et va s'aggraver »

Des parlementaires de l’APCE ont été informés cette semaine que le changement climatique causé par l’activité humaine était « déjà bien présent » en Europe, entraînant des vagues de chaleur extrêmes, des sécheresses, de fortes précipitations, des inondations et une élévation du niveau des mers... suite

Amilly (France), ville laureate du Prix de l’Europe 2020

Le Prix de l'Europe 2020 – la plus haute distinction de ce Prix, octroyé chaque année par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), pour récompenser la ville qui assure de manière particulièrement active la promotion de l'idéal européen – a été décerné à la ville d’Amilly en France... suite

L'immigration d’investisseurs doit respecter les normes juridiques du Conseil de l’Europe

Les programmes nationaux pour l'octroi à des investisseurs étrangers de la citoyenneté, de permis de séjour et de domiciliations fiscales doivent respecter les normes juridiques du Conseil de l'Europe, a souligné aujourd’hui la Commission des migrations, et les États membres devraient tout faire... suite

Webinaire : le fléau du racisme institutionnel en Europe doit prendre fin

A la suite des manifestations de Black Lives Matter aux Etats-Unis et en Europe, des parlementaires se sont réunis avec des responsables et des activistes antiracistes lors d'un webinaire de l'APCE pour condamner le "déni de la douloureuse réalité" d'environ 15 millions de personnes d'origine... suite

Renforcer les systèmes de tutelle pour les enfants migrants non accompagnés et séparés

Selon la Commission des migrations, les Etats membres ne garantissent pas actuellement des systèmes de tutelle efficaces pour les enfants migrants non accompagnés et séparés, permettant d’assurer la protection et le respect de leurs droits fondamentaux. « Les systèmes de tutelle ne sont pas... suite

Pandémie et état d’urgence : le conflit entre efficacité et légalité ne devrait pas exister et n’a aucune raison d’être

Si l’état d’urgence peut permettre de réagir de manière plus efficace à une crise sanitaire majeure comme celle de la COVID-19, il peut aussi s’avérer dangereux pour les droits de l'homme, la démocratie et l'État de droit. Pourtant, selon la Commission des questions juridiques, « le conflit entre... suite