Anne Brasseur déplore la condamnation de Khadija Ismayilova en Azerbaïdjan

« Je déplore la condamnation de Khadija Ismayilova à sept ans et demi d’emprisonnement, prononcée aujourd'hui. J’ai exprimé à plusieurs reprises de sérieux doutes sur la crédibilité des accusations portées contre elle. La condamnation d’aujourd'hui est manifestement disproportionnée et suscite de graves inquiétudes, compte tenu des problèmes structurels liés au manque d’indépendance de la justice et au manque d’équité des procès en Azerbaïdjan », a déclaré Anne Brasseur.


« Il faut que cessent les mesures de répression contre la société civile, les défenseurs des droits de l'homme et les journalistes indépendants, et j’exhorte les autorités azerbaïdjanaises à faire preuve de retenue. La volonté des autorités de respecter les valeurs fondamentales du Conseil de l'Europe est maintenant sérieusement remise en question. J’évoquerai le sujet avec le Président du Parlement azerbaïdjanais, Ogtay Asadov, que je dois rencontrer demain en marge de la 4e conférence mondiale des présidents de parlement », a-t-elle conclu.