Disparition de milliers d’enfants réfugiés en Europe : inquiétude de la rapporteure

Pour Sevinj Fataliyeva (Azerbaïdjan, CE), Rapporteure générale sur les enfants de l’APCE, les Gouvernements européens « oublient les plus vulnérables ». Selon Europol, des milliers d’enfants migrants et réfugiés non accompagnés auraient en effet disparu après être arrivés en Europe.

« Nous savons que les réseaux criminels tirent volontiers profit de la crise des migrants. Ces enfants, seuls, livrés à eux-mêmes en terre inconnue, ne sont que des proies faciles pour des trafiquants. Il faut que les Etats membres du Conseil de l'Europe fassent preuve de plus de rigueur pour retrouver la trace de ces enfants, veiller à ce qu’ils soient dûment pris en charge dès qu’ils entrent en Europe et trouver des moyens de prévenir cette nouvelle forme préoccupante de crime organisé ».

Europol estime que sur les 270 000 enfants arrivés en Europe en 2015, quelque 10 000 ont disparu des dispositifs d’asile officiels. Certains ont vraisemblablement rejoint leur famille déjà présente en Europe, mais il y a tout lieu de craindre que beaucoup d’entre sont devenus victimes de traite à des fins d’exploitation sexuelle ou commerciale.