L'Assemblée cherche à protéger les droits des parents et des enfants appartenant à des minorités religieuses

L'APCE a appelé les États membres du Conseil de l'Europe à protéger les droits des parents et des enfants appartenant à des minorités religieuses en prenant des mesures pour « promouvoir un accommodement raisonnable des croyances morales ou religieuses profondes de tous les individus en cas de conflit grave ».

L'Assemblée, dans une résolution basée sur un rapport de Valeriu Ghiletchi (République de Moldova, PPE / DC), a déclaré que les citoyens devraient pouvoir « manifester librement leur religion ou leur croyance en privé ou en public, dans les limites définies par la législation et À condition que cela ne porte pas atteinte aux droits d'autrui ».

Les lois ou les règles qui établissent une « distinction discriminatoire entre les croyances religieuses minoritaires et les croyances majoritaires » devraient être abrogées, ont ajouté les parlementaires.

Ils ont également appelé à « des options faciles à mettre en œuvre pour les enfants et les parents qui souhaitent obtenir des dispenses de cours publics obligatoires d’éducation religieuse qui ne correspondent pas à leurs croyances religieuses ou morales profondes ».