Les corapporteurs s’inquiètent de l’évolution de la situation concernant Leyla et Arif Yunus

Les corapporteurs de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) pour le suivi de l’Azerbaïdjan, Stefan Schennach (Autriche, SOC) et Cezar Florin Preda (Roumanie, PPE/DC), ont fait part de leur inquiétude à propos de l’injonction intimant à Leyla et Arif Yunus de comparaître en personne devant la cour d’appel de Bakou le 31 mai 2017.

« Après l’une de nos visites d’information dans le pays, nous nous étions réjouis du fait qu’une solution ait été trouvée pour M. et Mme Yunus, par laquelle ils étaient autorisés à quitter l’Azerbaïdjan pour des raisons humanitaires au vu de leur état de santé afin d’être soignés à l’étranger et rejoindre leur fille aux Pays-Bas, ont déclaré les corapporteurs ».

Les co-rapporteurs considèrent que l’injonction du tribunal, qui pourrait aboutir à des mandats d’arrêts internationaux délivrés à leur encontre, ne cadre pas avec la solution précédente qui était basée sur des motifs humanitaires. Dans les circonstances actuelles, leur retour ne doit pas être considéré comme une option. Leur état de santé nécessite toujours des soins médicaux.

Les rapporteurs étudieront cette question lors de leur prochaine visite dans le pays en juin 2017.