Session d'automne : allocutions des Présidents de la République tchèque et de l'Ukraine ; remise du Prix Václav Havel

Les discours du Président de la République tchèque, Miloš Zeman, et du Président de l'Ukraine, Petro Porochenko, ainsi que le débat sur deux rapports qui appellent à la tenue un sommet du Conseil de l’Europe figurent parmi les points forts de la session d’automne de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), qui se tiendra à Strasbourg du 9 au 13 octobre 2017.

Suite à la démission de Pedro Agramunt en tant que Président de l’Assemblée, un nouveau Président sera élu le lundi 9 octobre. Stella Kyriakides (Chypre, PPE/DC) et Emanuelis Zingeris (Lituanie, PPE/DC) ont été présentés comme candidats. Le Président ainsi élu reste en fonctions jusqu’à l’ouverture de la session ordinaire suivante (22-26 janvier 2018).

Le vainqueur 2017 du Prix des droits de l’homme Václav Havel, choisi dans une présélection de trois candidats, sera annoncé lundi et la remise du prix aura lieu lors d’une cérémonie spéciale en plénière.

Parmi les points à l’ordre du jour figurent également deux rapports sur la situation en Azerbaïdjan – l’un sur le fonctionnement des institutions démocratiques dans le pays et l’autre sur le respect des droits de l’homme. Les parlementaires tiendront aussi des débats sur la promotion des droits humains des personnes intersexe, le recours aux nouvelles technologies génétiques chez les êtres humains, et la poursuite des crimes contre l’humanité – voire le génocide éventuel – commis par Daech.

L’Assemblée débattra de nouvelles propositions pour promouvoir et renforcer la transparence, la responsabilité et l’intégrité de ses membres.

Le lundi 9, Lubomir Zaorálek, le ministre tchèque des Affaires étrangères, qui préside le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, présentera une communication sur les récentes activités du Comité et répondra aux questions. Le lendemain, l’Assemblée débattra des activités de l’OCDE en 2016-2017 et entendra Angel Gurría, le Secrétaire Général de l’Organisation. Thorbjørn Jagland, le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, participera à une séance de questions-réponses avec les membres.

Trois demandes de débat d’urgence ont été déposées. Elles portent sur « La situation humanitaire extrêmement préoccupante des Rohingyas », sur «La nouvelle loi ukrainienne sur l’éducation: une entrave majeure à l’enseignement des langues maternelles des minorités nationales» et sur «La nécessité d’une solution politique à la crise en Catalogne».

L'Assemblée établira son ordre du jour définitif à l'ouverture de la session.