'L’émancipation des femmes Roms est une opportunité pour nos sociétés'

« L’émancipation des femmes issues des communautés des Roms et des Gens du voyage est essentielle pour leur permettre d’accéder à l’égalité des chances dans les sociétés d’Europe », a déclaré Gabriela Heinrich (Allemagne, SOC), Rapporteure générale sur la lutte contre le racisme et l’intolérance à l’occasion de la Journée internationale des Roms (8 avril 2018).

« En plus de l’antitsiganisme, ces femmes font face à la violence fondée sur le genre. Les violations extrêmes des droits de l’homme comme les stérilisations forcées n’ont pas toujours donné lieu à des indemnisations, et les Etats continuent de ne pas remédier à des problèmes qui affectent de manière disproportionnée ces femmes et ces filles, comme le mariage forcé, celui des enfants ou la traite des êtres humains », a-t-elle ajouté.

« En cette Journée internationale des Roms, je rends hommage aux milliers de femmes des communautés des Roms et des Gens du voyage dans le monde qui travaillent comme médecins, politiciennes, enseignantes, avocates, médiatrices, chercheuses, directrices d’ONG et dans d’autres professions, et dont les activités contribuent à améliorer la vie d’autres personnes ou les inspirent. Toutefois, nous devons faire sortir de la marginalité surtout les nombreuses autres femmes issues des communautés des Roms et des Gens du voyage qui restent entravées par une discrimination profondément ancrée, la pauvreté et un antitsiganisme tenace.

Les femmes roms peuvent grandement contribuer à la construction de sociétés intégratrices où chacun, quelle que soit sa communauté, peut participer sur un pied d’égalité sans craindre la discrimination, la stigmatisation et les préjugés. Nous avons besoin de davantage de femmes issues de ces communautés dans les parlements nationaux et les organes décisionnels de tous les niveaux. Leur émancipation est dans l’intérêt de chacun. Les Etats sont de plus en plus nombreux à se doter de stratégies et de plans d'action pour promouvoir l’intégration des Roms et des Gens du voyage. J’invite aujourd’hui les parlements nationaux et les dirigeants politiques à veiller à ce que l’égalité des sexes et le renforcement des capacités des femmes issues des communautés des Roms et des Gens du voyage fassent partie intégrante de ce travail », a-t-elle conclu.