Des rapporteurs condamnent deux exécutions récentes au Bélarus

Yves Cruchten (Luxembourg, SOC), Rapporteur général de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) sur l'abolition de la peine de mort, et Andrea Rigoni (Italie, ADLE), ancien rapporteur de l'APCE sur la situation au Bélarus, ont vivement condamné l'exécution d'Aliaksei Mikhalenia et de Viktor Liotau, qui aurait eu lieu secrètement à la mi-mai.

« Le secret entourant les exécutions au Bélarus est une pratique particulièrement inquiétante. L'information est cachée au public ainsi qu’aux membres de la famille. Le groupe de travail sur l'abolition de la peine de mort à l'Assemblée nationale du Bélarus doit examiner cette question de toute urgence et s'orienter vers un moratoire sur les exécutions sans plus tarder », ont déclaré les rapporteurs.

« Une fois de plus, nous devons rester fermes à l’égard de toute condamnation à mort prononcée par les tribunaux du Bélarus et toute exécution dans ce pays. La peine de mort est une peine cruelle et inhumaine, qui n'est plus acceptable en Europe », ont conclu les rapporteurs.