La Présidente salue la fin de la dérogation dans le cadre de l'état d’urgence en Turquie au titre de l'article 15 de la CEDH

« La notification officielle adressée par les autorités turques au Secrétaire Général du Conseil de l'Europe le 8 août doit être saluée », a déclaré la Présidente de l'APCE.

« Depuis la tentative de coup d'État en 2016, la Turquie a été confrontée et continue à être confrontée à des défis majeurs concernant l'État de droit, la démocratie et les droits de l'homme, et la levée de l'état d'urgence en juillet et la notification formelle de la fin de la dérogation prévue par la CEDH au début de cette semaine sont deux mesures positives. Cependant, il subsiste des préoccupations majeures », a rappelé la Présidente, « y compris la loi sur la sécurité du 25 juillet qui a remplacé la fin de l'état d'urgence, et les conséquences de nombreuses mesures prises à la suite de la tentative de coup d'État, telles que l'arrestation et la détention de membres du Parlement ».

La Présidente de l'Assemblée a rappelé que le Conseil de l'Europe, sa Commission de Venise et son Assemblée parlementaire seraient prêts à fournir conseils et assistance à la Turquie afin que les mesures qu'elle prend, alors qu'elle sort des conséquences de la tentative de coup d'Etat répréhensible d'il y a deux ans, soient pleinement conformes aux normes du Conseil de l'Europe.