Journée de la démocratie : de nouveaux défis dans un monde de plus en plus numérisé

« La démocratie et la vie politique sont confrontées à de nouveaux défis dans un monde de plus en plus numérisé », a déclaré Liliane Maury Pasquier, Présidente de l'APCE, à la veille de la Journée internationale de la démocratie (15 septembre).

« Les processus de formation de l'opinion et, par conséquent, les processus décisionnels sont soumis à des tentatives d'influence, avec un risque élevé de déstabilisation des institutions démocratiques. Et internet, nous le savons bien, n'est pas seulement un lieu de démocratie et de débat ouvert, mais aussi un lieu où s'expriment clairement des opinions criminelles, où le discours est délibérément manipulé par l'utilisation cachée de robots sociaux, où de fausses nouvelles sont sciemment diffusées à grande échelle, où les cyber-attaques majeures se multiplient et où les données personnelles des individus font l'objet d'échanges avant leur utilisation pour des manipulations », a-t-elle ajouté.

La Présidente de l’APCE a rappelé que la Commission des questions politiques et de la démocratie de l'Assemblée prépare actuellement un rapport sur "La démocratie piratée ? Comment réagir?" pour examiner les questions les plus urgentes, telles que la sécurité des élections et la résistance de la société à la désinformation.

« Nos sociétés doivent protéger les processus démocratiques de formation de l'opinion, en particulier pendant les élections. Face aux nouvelles réalités, il nous appartient en tant qu’élus et élues de formuler des propositions audacieuses avec de nouvelles idées tournées vers l'avenir. Notre Assemblée est prête à apporter des réponses communes aux défis de la démocratie », a-t-elle conclu.