De meilleures garanties de sécurité pour les centrales nucléaires

L’Assemblée a défini une série de mesures que les gouvernements devraient prendre pour améliorer la sécurité des centrales nucléaires en Europe - et minimiser le risque d’accidents ou d’attaques terroristes.

Approuvant un rapport suite à un débat en plénière aujourd’hui, l’APCE a déclaré que les citoyens européens doivent avoir l’assurance qu’ils sont efficacement protégés contre un accident nucléaire, « qu’il soit dû à un acte de malveillance ou à une défaillance du système ».

L’Assemblée a demandé :

  • des examens de sûreté plus fréquents pour les réacteurs de plus de 40 ans,
  • des régulateurs nucléaires nationaux plus forts et plus indépendants,
  • le renforcement de la protection physique des réacteurs et des piscines de combustible nucléaire usé,
  • des mesures pour empêcher les drones de survoler l’infrastructure nucléaire,
  • une zone de protection élargie autour des centrales nucléaires,
  • une meilleure information des populations locales sur la préparation aux situations d’urgence - y compris dans les situations transfrontalières.

Les parlementaires ont également exhorté les autorités du Bélarus à ne pas délivrer d’autorisation d’exploitation pour la centrale nucléaire d’Ostrovets, actuellement en construction à 45 km de la capitale de la Lituanie voisine, sans le respect de certaines normes internationales de sécurité.

Ils se sont également déclarés préoccupés par la construction de la centrale nucléaire d'Akkuyu, dans une région de Turquie à forte sismicité, à seulement 85 kilomètres de la frontière chypriote.