Yves Cruchten et Ria Oomen-Ruijten condamnent les exécutions au Bélarus

Yves Cruchten (Luxembourg, SOC), Rapporteur général de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) sur l'abolition de la peine de mort, et Ria Oomen-Ruijten (Pays-Bas, PPE/DC), Présidente de la Commission des questions politiques, ont vivement condamné l'exécution de Syamyon Berazhny et d'Ihar Hershankou, qui aurait eu lieu secrètement dans le courant du mois de novembre.

« La peine de mort est une peine cruelle et inhumaine qui n'est plus acceptable en Europe. De plus, le secret entourant les exécutions au Bélarus est une pratique particulièrement déplorable, qui entraîne une forte souffrance psychologique des membres de la famille des condamnés », ont-ils déclaré.

« Syamyon Berazhny et Ihar Hershankou ont été exécutés malgré la demande du Comité des droits de l’homme des Nations Unies de ne pas procéder à l’exécution pendant l’examen de l’affaire. Ces exécutions sont d’autant plus décevantes que nos derniers échanges avec les autorités bélarusses sur une éventuelle abolition de la peine de mort étaient plutôt constructifs. L’instauration d’un moratoire sur les exécutions est une simple question de volonté politique et ne nécessite pas d’amples réformes institutionnelles.

Nous exhortons à nouveau les autorités bélarusses à prendre toutes les mesures nécessaires afin d’arrêter l’usage de la peine de mort et d’introduire rapidement un moratoire sur les exécutions », ont-ils conclu.