« La mémoire de l’Holocauste doit continuer à guider notre action »

« La mémoire de l’Holocauste doit continuer à guider notre action et ceci est d’autant plus important alors que nous célébrons, cette année, le 70e anniversaire du Conseil de l’Europe – Organisation née sur les ruines de la Deuxième guerre mondiale et qui a une mission toujours d’actualité : défendre la paix, la démocratie et le respect des droits fondamentaux, malheureusement toujours menacés, sur notre Continent, » a déclaré la Présidente de l’APCE à l’occasion d’une cérémonie de commémoration organisée au Conseil de l’Europe en mémoire des victimes de l’Holocauste.

« Aujourd’hui, nous rendons hommage à celles et ceux qui ont été victimes de l’Holocauste mais aussi à celles et ceux qui y ont survécu, à la force de leur résistance et au courage d’avoir pu raconter leurs indicibles histoires. Nous rendons aussi hommage à celles et ceux qui ont eu le courage de s’opposer à la folie meurtrière en sauvant des vies au péril des leurs, » a-t-elle poursuivi en rappelant les paroles de Paul Grüninger, ancien Commandant de la police du canton frontalier de Saint-Gall, qui, en fournissant des documents d’identité falsifiés, a sauvé des milliers de vies de réfugiées juives et de réfugiés juifs fuyant l’Autriche annexée par l’Allemagne nazie en 1938. « Accusé pour ces actes, il disait notamment que quiconque avait été, comme lui, témoin de ces scènes déchirantes, de l’effondrement des victimes, des larmes des mères et des enfants, des menaces et des tentatives de suicide, ne pouvait continuer à obéir ».

« Ces paroles me donnent de l’espoir. Car si l’être humain est capable des pires atrocités, il peut aussi faire preuve de compassion, de courage et d’abnégation pour défendre, au péril de sa vie, la dignité et les droits fondamentaux », a conclu la Présidente.