Une rapporteure salue les mesures provisoires prises concernant SeaWatch 3

« Je salue la décision prise hier par la Cour européenne des droits de l'homme d'accorder une mesure provisoire concernant le navire néerlandais SeaWatch 3 ancré à l'extérieur du port sicilien de Syracuse (requêtes nos 5504/19 et 5604/19). Il est important que le gouvernement italien prenne immédiatement toutes les mesures nécessaires pour fournir à toutes les personnes à bord des soins médicaux adéquats, de la nourriture, de l'eau et des fournitures de base, ainsi qu'une assistance juridique appropriée aux mineurs non accompagnés », a déclaré Petra De Sutter (Belgique, SOC).

« Comme indiqué dans la Résolution 2229 (2018) de l'Assemblée parlementaire sur ‘Les obligations internationales des États membres du Conseil de l'Europe de protéger les vies en mer’, pour laquelle j'ai été rapporteure, sauver des vies en mer est une obligation morale et juridique pour les États membres. Les États devraient définir clairement les responsabilités géographiques des opérations internationales de recherche et de sauvetage en mer et du débarquement au titre de la Convention internationale sur la recherche et le sauvetage maritimes », a-t-elle ajouté.

« Il est particulièrement urgent de permettre aux navires commerciaux et non-gouvernementaux de pénétrer dans les ports des États côtiers et d'assister ces navires dans leurs opérations de sauvetage dans les zones où la Force navale de l'Union européenne pour la Méditerranée (EU NAVFOR Med ou Opération Sophia) n’opère pas », a conclu Mme de Sutter.