La Présidente à l'ONU : ‘Contrer le recul’ en matière d'égalité des sexes

Liliane Maury Pasquier, Présidente de l'APCE, s'est jointe au Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, pour appeler à combattre la régression dans le domaine de l’égalité hommes/femmes, à l’issue de sa visite à New-York, où elle a pris part à la session de la Commission de la condition de la femme à l'ONU.

Appelant à agir pour promouvoir les objectifs de développement durable des Nations Unies, en particulier l'objectif de parvenir à l'égalité des sexes et à l'autonomisation de toutes les femmes et de toutes les filles, la Présidente a mis en avant le texte pionnier du Conseil de l'Europe pour lutter contre la violence domestique, la Convention d'Istanbul, ainsi que sa propre initiative #PasDansMonParlement, visant à éliminer le sexisme et le harcèlement dans les parlements européens.

« On pourrait s’attendre à ce que les parlements soient un ‘lieu sûr pour les femmes’, mais ce n’est pas le cas. Le sexisme, le harcèlement et la violence à l'égard des femmes sont répandus dans tous les secteurs de la vie et les parlements sont malheureusement un microcosme de la société », a déclaré la Présidente.

De manière plus générale, les réactions brutales à l’encontre des droits des femmes pourraient s’inscrire dans le contexte des atteintes aux droits humains et au multilatéralisme, a-t-elle souligné.

Hormis sa rencontre avec le Secrétaire général, la Présidente a eu une série de réunions à haut niveau avec des responsables des Nations Unies et a participé à un atelier sur l'impact du sexisme, du harcèlement et de la violence à l’égard des femmes parlementaires.