Bélarus: des parlementaires dénoncent le jugement condamnant à mort Aliaksandr Asipovich

 Titus Corlatean (Roumanie, SOC), Rapporteur général de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) sur l'abolition de la peine de mort, et Ria Oomen-Ruijten (Pays-Bas, PPE/DC), Présidente de la Commission des questions politiques, ont dénoncé le jugement du 14 mai de la Cour suprême du Bélarus confirmant la condamnation à mort d’Aliaksandr Asipovich, prononcée par le Tribunal régional de Mahiliou le 9 janvier dernier.

« Ce verdict est décevant, car il démontre, que malgré quelques signaux abolitionnistes, la justice bélarusse continue d’appliquer la peine capitale. De plus, selon certains défenseurs de droits de l’homme, le droit de M. Asipovich à un procès équitable n’aurait pas été respecté au cours de la procédure pénale ».

« Une fois de plus, nous nous élevons fermement contre toute condamnation à mort prononcée par les juridictions bélarusses. La peine capitale est une peine cruelle et inhumaine, qui n'est plus acceptable en Europe. Nous réitérons notre appel aux autorités du Bélarus pour qu'elles mettent en place de toute urgence un moratoire sur les exécutions et abolissent de facto et de jure la peine de mort ».