Dépenses de l'Assemblée 2020-2021

 En adoptant un projet de résolution, basé sur le rapport de Mart van de Ven (Pays-Bas, ADLE), la Commission du Règlement a souligné que, l’Assemblée parlementaire, malgré les incertitudes quant au budget de l’Organisation, devra continuer d’être le moteur politique du Conseil de l’Europe.

Pour l’exercice biennal 2020-2021, l’Assemblée parlementaire, malgré les incertitudes quant au budget de l’Organisation, devra continuer d’être le moteur politique du Conseil de l’Europe, notamment en abordant les défis que posent les droits de l’homme, l’État de droit et la démocratie, tant au niveau national que régional, ainsi que les évolutions sociétales auxquelles sont confrontés ses États membres.

L’Assemblée soutiendra la mise en œuvre efficace au niveau national des principales normes et conventions du Conseil de l’Europe. Elle concentrera son action sur les trois piliers du programme de travail du Conseil de l’Europe, ainsi que sur la mise en œuvre des différentes stratégies transversales multi-annuelles décidées par le Conseil de l’Europe, en ayant à l’esprit la réalisation de l’Agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable.