Un rapporteur salue l'annonce d'une enquête publique sur le meurtre de Daphné Caruana Galizia

Pieter Omtzigt (Pays-Bas, PPE/DC), Rapporteur de l'APCE sur « L'assassinat de Daphne Caruana Galizia et l'Etat de droit à Malte et ailleurs : veiller à ce que toute la lumière soit faite », a salué l'engagement pris par le gouvernement maltais de mener une enquête publique sur le contexte du meurtre de la journaliste.

« Cette enquête devrait être menée par un comité véritablement indépendant présidé par un.e juge à la retraite ou un.e juge international et comprenant des représentants de confiance de la société civile n'ayant aucun lien politique ou gouvernemental », a déclaré M. Omtzigt.

« Elle devrait se concentrer sur la manière dont cet assassinat aurait pu être évité, comment des meurtres similaires peuvent être évités à l'avenir et sur ce qui doit être fait pour que les affaires de corruption à haut niveau tels que celles révélées par Daphné Caruana Galizia fassent l'objet d'enquêtes appropriées sans que les journalistes aient à risquer leur vie », a-t-il ajouté.

« Réalisée de cette manière, elle n'empiétera pas sur les enquêtes criminelles en cours contre les assassins présumés en détention et les organisateurs et instigateurs du crime, qui sont toujours en liberté ».

Le 27 juin 2019, l'APCE a adopté une résolution sur cette affaire, qui invitait notamment les autorités maltaises à ouvrir une enquête publique sur l'assassinat dans les trois mois.