Conseil de l'Europe-OCDE : ‘Agir de concert’ pour construire un avenir démocratique et prospère

Le Conseil de l'Europe et l'OCDE doivent « agir de concert » pour offrir aux citoyens de leurs Etats membres une réelle perspective d'avenir démocratique et prospère, dans un contexte de développement durable, selon la Présidente de l'APCE, Liliane Maury Pasquier.

Lors d'une réunion du Réseau parlementaire mondial de l'OCDE qui s'est tenue aujourd'hui à Paris, la Présidente a déclaré que les objectifs de développement durable de l'ONU devraient être « au cœur de notre discussion », et a salué le Programme 2030 des Nations Unies pour son accent sur les droits humains et la bonne gouvernance.

Elle a souligné que les 225 conventions du Conseil de l'Europe, dont beaucoup sont ouvertes aux pays de l'OCDE, constituaient un bon cadre de référence en tant que modèle pour une règlementation globale, et a rappelé un certain nombre d'initiatives récentes de l'Assemblée visant à encourager la mise en œuvre des ODD, notamment l'initiative #PasDansMonParlement, avec l’objectif de mettre fin au sexisme et au harcèlement dans les parlements.

En ce qui concerne l'évolution de l'intelligence artificielle, la Présidente a souligné que « nous ne pouvons pas laisser la place à l’autorégulation et qu'un cadre normatif uniforme, fondé sur les normes du Conseil de l'Europe, était impératif ». L'Assemblée tiendra prochainement un débat joint sur plusieurs aspects différents de l’intelligence artificielle, a-t-elle souligné.
En marge de la réunion, la Présidente a rencontré le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría.