Marina Carobbio : ‘Engageons-nous chaque jour à sauvegarder et à protéger nos acquis’

« Nous ne devons pas tenir pour acquis tout ce qui a été accompli pour défendre l’Europe de la paix, des droits de l’homme et de la démocratie, mais nous engager chaque jour à sauvegarder et à protéger ces acquis », a déclaré Marina Carobbio, Présidente du Conseil national suisse introduisant un débat sur « Notre maison commune européenne, les 70 prochaines années », lors de la Conférence européenne des Présidentes et Présidents de Parlement.

« La remise en question des principes communs qui sous-tendent la démocratie se multiplient et gagnent du terrain dans de nombreuses pays », a-t-elle déclaré, soulignant que ces critiques ne visaient pas que la structure institutionnelle européenne, mais aussi les valeurs qu'elle incarnait, des valeurs telles que l'égalité, la protection des minorités, le respect mutuel et la solidarité, et appelant à la vigilance.

Par ailleurs, « nombre de défis auxquels nous sommes confrontés ne se limitent pas aux frontières nationales. Le changement climatique, les migrations et la numérisation, pour n'en citer que quelques-uns, sont des problèmes mondiaux qui appellent des réponses dépassant la compétence des États », a souligné Mme Carobbio, ajoutant qu’il était essentiel de trouver des réponses communes, sans toutefois minimiser l'importance que les parlements nationaux jouaient dans la mise en œuvre de ces réponses, en légiférant.

Pour faire face à ces défis, elle a souligné l’importance d'encourager des rencontres et des débats tels que cette conférence, et de renforcer les plateformes d'échanges interparlementaires. « Ces échanges sont nécessaires pour fournir aux citoyens les réponses qu’ils attendent à l'ère de la mondialisation. Le conseil de l’Europe, pour avoir un avenir, doit avoir cette capacité de discussion, d’analyse et de défense des valeurs », a conclu Marina Carobbio.