‘Les droits humains, l’Etat de droit et la démocratie ne sont jamais acquis. Ne les laissons pas s’éroder’

« Le Conseil de l’Europe s’est constitué au fil des sept décennies de son existence un immense acquis, auquel notre Assemblée a largement contribué. Mais n’oublions pas que les droits humains, l’Etat de droit et la démocratie ne sont jamais acquis. Nous devons les défendre toujours et encore, les promouvoir, continuer à les développer et ne pas les laisser s’éroder », a déclaré aujourd’hui la Présidente de l’APCE en clôturant la Conférence européenne des Présidentes et Présidents de Parlement.

Liliane Maury Pasquier a évoqué les trois thèmes de la Conférence. S’agissant du premier thème, ‘Notre maison commune européenne : les 70 prochaines années’, elle a cité les nombreux défis auxquels font face nos sociétés (intolérance, exclusion, flux migratoires, tendances autoritaires…) et a demandé aux participants de ne perdre « jamais de vue que nous sommes au service de nos concitoyennes et concitoyens. Ce sont elles et eux qui sont les bénéficiaires de notre action commune en tant que parlementaires ». Notre maison commune « n’aura pour limite que nos ambitions communes », a-t-elle souligné.

Se référant au deuxième thème de la Conférence, ‘Mise en œuvre du Programme 2030 de l’ONU et de ses objectifs de développement durable’, la Présidente a souligné que les parlementaires, doivent œuvrer « plus activement à animer un débat public large et inclusif sur les questions liées au développement durable et en accroître la visibilité nécessaire pour garantir un large soutien au sein de la population ». La Présidente a rappelé qu’il « ne nous reste que 10 ans pour accomplir ce programme – le plus ambitieux de l’humanité – afin d’arriver construire une planète inclusive et solidaire ».

Quant au troisième thème, ‘Les femmes en politique et le discours public’, Liliane Maury Pasquier a affirmé qu’il appartient aux parlementaires « de faire en sorte que notre institution – le Parlement - devienne exemplaire en matière de lutte contre le sexisme, le harcèlement et la violence à l’égard des femmes politiques et parlementaires, ce qui encouragera une participation plus importante des femmes aux processus démocratiques ».

La défense et la promotion des droits de l’homme, de la démocratie et de l’Etat de droit « sont un chantier ouvert, et la construction de notre maison est loin d’être terminée », a ajouté la Présidente. « Nous avons formulé beaucoup d’idées pour inspirer notre projet commun d’architecture européenne pour les prochaines 70 années. Il appartient maintenant à chacune et à chacun d’entre nous à contribuer à sa réalisation. Je vous donne donc rendez-vous dans deux ans pour continuer ensemble à ajouter des pierres à notre édifice commun », a-t-elle conclu.