COVID-19 / Journée mondiale de la santé : 'Garantir l'accès au planning familial, même en temps de crise'

« Il est impératif de garantir l'accès au planning familial, même pendant la crise du Covid-19, qui menace la santé et les droits sexuels et reproductifs », a déclaré Petra Bayr, Présidente de la Commission sur l'égalité et la non-discrimination, à l'occasion de la Journée mondiale de la santé (7 avril).

« Les restrictions de déplacement dans la plupart des pays européens rendent difficile l'accès aux contraceptifs fiables pour les femmes et les couples. Nombre d'entre eux sont contraints d'utiliser des méthodes peu sûres qui peuvent engendrer de graves problèmes de santé », a-t-elle souligné.

« En outre, dans certains contextes, la pandémie a été utilisée comme prétexte pour restreindre ou refuser l'accès à la contraception. Nous ne devons pas laisser cela se produire. Alors que nous unissons nos forces pour contrer la propagation du virus et traiter les personnes infectées, nous devons promouvoir, et non entraver, l'accès des femmes à la santé et aux droits sexuels et reproductifs », a ajouté Mme Bayr.

« J'invite les responsables publics à tous les niveaux à faire en sorte que la protection de la santé et des droits sexuels et reproductifs des femmes reste une priorité. La commission sur l'égalité et la non-discrimination de l'Assemblée parlementaire insiste sur l'importance de l'accès aux contraceptifs. Dans son projet de résolution adopté sur « Autonomiser les femmes : promouvoir l’accès à la contraception en Europe », la commission a souligné que l'accès à la contraception est un facteur crucial de l'autonomisation des femmes, et de la promotion de leur santé et de leur bien-être, particulièrement en temps de crise où la santé publique est sérieusement menacée. Ensemble, nous pouvons éviter une crise dans la crise », a-t-elle déclaré.