Echange de vues avec des représentants israélien et palestiniens lors d’une réunion d’une sous-commission de l'APCE

La Sous-commission sur le Proche-Orient et le monde arabe a tenu une réunion par vidéoconférence le 12 juin 2020.

Ouvrant la réunion, George Loucaides (Chypre, GUE), Président de la sous-commission, a souligné que les conflits et l'instabilité dans la région méditerranéenne, en particulier le conflit israélo-palestinien, le problème chypriote et les guerres en Syrie et en Libye, avaient un impact important et direct sur l'Europe.

L'Ambassadeur Salman Elherfi, Chef de la Mission de Palestine en France, a averti la sous-commission que les intentions annoncées des autorités israéliennes d'annexer de grandes parties de la Cisjordanie et de la vallée du Jourdain, dans le cadre de la mise en œuvre du « Plan de paix de Trump », constitueraient une violation flagrante du droit international et détruiraient les perspectives de parvenir à une solution juste et viable du conflit sur la base des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale des Nations unies.

Yaron Gamburg, Chef de mission adjoint à la délégation permanente d'Israël auprès des organisations multilatérales à Paris et Secrétaire de la délégation du Parlement israélien (Knesset) à l'Assemblée, a déclaré qu'Israël considérait le plan de paix américain comme une base pour la reprise des négociations et une résolution du conflit. Citant le futur ministre des Affaires étrangères d'Israël, Gabi Ashkenazi, il a déclaré que « le programme de paix du Président Trump « était une étape importante. Il sera mis en œuvre de manière responsable et en coordination avec les États-Unis, tout en préservant les accords de paix et les intérêts stratégiques d'Israël ».

Lors de cet échange de vues, plusieurs parlementaires se sont prononcés en faveur de l'organisation d'un débat d'actualité sur ces questions lors de la prochaine réunion de la Commission permanente de l'Assemblée, qui se tiendra le 26 juin 2020, par vidéoconférence.