Doc. 8321

10 février 1999

L'absence de ressources en eau et l'agriculture

Proposition de résolution

présentée par M. Hadjidemetriou et plusieurs de ses collègues

La présente proposition n’a pas été examinée par l’Assemblée et

n’engage que ses signataires

1. La commission de l’agriculture et du développement rural a organisé le 3e Forum méditerranéen sur l’agriculture (Nicosie, 26-27 octobre 1998) qui a eu pour thème les problèmes et perspectives de l’utilisation de l’eau dans l’agriculture méditerranéenne.

2. A ce jour, l’agriculture est le principal consommateur d’eau et l’irrigation (16 millions d’hectares) utilise 60% des ressources en eau (85% au sud de la Méditerranée). Cette situation est particulièrement sérieuse pour des pays où l’agriculture reste un secteur économique important et où il devra se développer encore pour couvrir les besoins alimentaires d’une démographie croissante.

3. L’accent a été mis sur le besoin urgent d’une gestion rationnelle et durable des ressources en eau qui garantisse le renouvellement et l’approvisionnement sans mettre en danger les secteurs économiques qui en dépendent. Et ceci dans un contexte d’accroissement de la demande et de surexploitation des ressources.

4. Le développement de l’agriculture dans la région méditerranéenne requiert des mesures urgentes pour réduire le gaspillage de l’eau, favoriser une consommation d’eau plus rationnelle et introduire de nouvelles techniques agricoles moins dépendantes de l’eau.

5. A cet effet, il faut non seulement faire des progrès technologiques, mais également mieux former les agriculteurs et mettre à leur disposition les moyens techniques et financiers nécessaires ainsi que développer la coopération internationale.

6. Outre le rôle que peuvent jouer les organismes de recherche et de conseil, tels le Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes ou les organisations professionnelles agricoles, représentées par la Fédération internationale des producteurs agricoles, le Conseil de l’Europe a un rôle politique à jouer pour contribuer à résoudre le problème de l’eau et éviter qu’il ne devienne une source supplémentaire de conflits dans la région.

7. C’est pourquoi l’Assemblée a l’intention d’examiner les problèmes posés à l’agriculture du fait de la pénurie des ressources en eau dans la région méditerranéenne. Elle recommande notamment aux Etats membres concernés de prendre des mesures pour une gestion de l’eau plus efficace, pour faciliter l’introduction de nouvelles techniques agricoles d’irrigation, pour rechercher la participation des agriculteurs et améliorer leur formation et pour développer la recherche agronomique.

Signé1:

Hadjidemetriou, Chypre, SOC

Aylward, Irlande, LDR

Behrendt, Allemagne, SOC

Ciupaila, Lituanie, LDR

Etherington, Royaume-Uni, SOC

Gonzalez Laxe, Espagne, SOC

Janowski, Pologne, PPE/DC

Kitov, Bulgarie,PPE/DC

Korkeaoja, Finlande, LDR

Loule, Greece, GUE

Seiler, Suisse, LDR

Skopal, République tchèque, SOC

Telgmaa, Estonie, GDE


1        SOC: Groupe socialiste

      PPE/DC: Groupe du Parti populaire européen

      GDE: Groupe des démocrates européens

LDR: Groupe libéral, démocrate et réformateur

      GUE: Groupe pour la gauche unitaire européenne

      NI: non inscrit dans un groupe